Économies d’énergie dans la cuisine : trucs et astuces

Les énergivores abondent dans la vie quotidienne. Chaque jour, dans les ménages privés, on utilise des appareils électriques ou d’autres aides qui ne sont pas utilisés de manière optimale. Une grande partie de l’énergie précieuse est perdue, en particulier dans le domaine de l’électricité et de l’eau. Découvrez comment économiser de l’énergie.

Pourquoi la cuisine consomme-t-elle autant d’énergie ?

La cuisine est l’une des plus grandes consommatrices d’énergie dans les foyers modernes. Il est toutefois possible de mettre un terme à la consommation d’énergie insensée. La cuisine est le centre d’activité de nombreux ménages. C’est là que les gens cuisinent, mangent, parlent et vivent des expériences. De nombreux objets quotidiens utilisés dans la cuisine consomment de l’énergie. Il est difficile d’imaginer une cuisine moderne sans réfrigérateur, congélateur, cuisinière, lave-vaisselle ou micro-ondes. Outre l’électricité, la consommation d’eau dans la cuisine est l’un des plus gros postes. La cuisine, la pâtisserie, la vaisselle et la conservation des aliments peuvent être très coûteuses dans la vie de tous les jours. Le mot magique de notre époque est donc “maison intelligente”. Elle est synonyme d’une conception de la vie privée quotidienne soucieuse de l’énergie et des coûts et de l’utilisation optimale des possibilités technologiques pour un confort de vie maximal tout en réduisant les coûts énergétiques.

Dans la plupart des ménages, la cuisine est l’un des principaux facteurs de coût de la consommation d’énergie après le chauffage. En fait, elle consomme souvent plus d’électricité et d’eau que ce qui est réellement nécessaire. Cela grève chaque jour le budget des ménages, même si les cuisines modernes, en particulier, offrent un grand potentiel d’économies d’énergie. Pourtant, la consommation d’énergie dans la cuisine peut être réduite jusqu’à 30 %. Le budget des ménages s’en trouve allégé et une plus grande marge de manœuvre financière est créée pour les choses les plus délicates de la vie.

Lave-vaisselle et micro-ondes : des consommateurs d’énergie mal jugés, avec un potentiel d’économie

Ils ont longtemps été connus comme de véritables consommateurs d’énergie et des appareils de cuisine superflus. Les lave-vaisselles et les micro-ondes, en particulier, offrent un énorme potentiel d’économies. Par exemple, toute personne qui lave encore sa vaisselle à la main consomme 75 % d’électricité et 50 % d’eau en plus qu’avec un lave-vaisselle puissant. Toutefois, la condition préalable est que l’appareil ne fonctionne pas à moitié vide et qu’il n’y ait pas de prélavage. Toute personne qui utilise de manière optimale les performances de lavage d’un lave-vaisselle peut faire d’énormes économies. C’est pourquoi les experts recommandent de transformer le plus rapidement possible les cuisines les plus anciennes en lave-vaisselle. De plus, les appareils sont particulièrement bon marché grâce aux programmes écologiques modernes. Celles-ci permettent une utilisation optimale de l’énergie nécessaire. Toutefois, il convient de toujours prévoir un délai suffisant à cet effet, car les programmes d’économie sont généralement plus longs que les autres programmes de lavage de la vaisselle. Il est idéal, par exemple, de mettre en marche le lave-vaisselle le soir avant d’aller au lit. Ainsi, aucun temps précieux n’est perdu et la vaisselle propre est immédiatement disponible pour le petit-déjeuner.

Pas de place pour un lave-vaisselle ? En fait, il s’agit rarement d’un véritable critère d’exclusion pour l’installation d’un lave-vaisselle. Si vous voulez jouer la sécurité, vous devriez demander conseil à un studio de cuisine professionnel. Il est possible d’y mesurer précisément la cuisine de la maison et d’y faire installer un lave-vaisselle adapté. À long terme, cela permet non seulement de réduire les coûts énergétiques, mais aussi d’économiser beaucoup de temps de travail qui peut être utilisé ailleurs.

Le micro-ondes peut également être d’une grande aide pour économiser de l’argent dans la cuisine. La plupart des aliments peuvent être préparés de manière optimale avec un faible apport énergétique et un temps de cuisson court. Même les aliments surgelés peuvent être préparés au micro-ondes à votre entière satisfaction. La consommation d’énergie est réduite jusqu’à 70 % et les aliments sont également cuits en douceur grâce à leur mode de préparation. Cuisinez donc plus souvent en silence au micro-ondes, ce qui allège énormément votre temps et votre budget domestique.

Réfrigérateurs et congélateurs au bon endroit

Réfrigérateurs et congélateurs fonctionnent toute l’année dans la plupart des foyers et consomment donc beaucoup d’énergie. Toutefois, la consommation peut être réduite jusqu’à 30 % en choisissant le bon emplacement. Ils réagissent fortement à leur température ambiante, et pas seulement à la température intérieure. Ainsi, si le réfrigérateur devient trop chaud, il va vraiment chauffer à l’intérieur. Les appareils électriques ayant une fonction de refroidissement doivent donc être placés dans un endroit aussi frais et ombragé que possible. La proximité directe de la cuisinière, du four ou du lave-vaisselle est défavorable. Il en va de même pour la lumière directe du soleil. Les appareils indépendants sont meilleurs s’ils peuvent être placés dans un endroit pratique de la cuisine.

En même temps, il est important de garder le temps d’ouverture de la porte aussi court que possible afin que la température à l’intérieur du réfrigérateur ou du congélateur ne fluctue pas trop. En triant tous les aliments en fonction de leur utilisation quotidienne, vous pouvez y accéder rapidement et avec précision, puis refermer la porte rapidement. De cette façon, peu d’énergie est perdue. De bons joints de porte sont également essentiels pour les réfrigérateurs et les congélateurs. Sinon, beaucoup d’énergie précieuse peut être perdue si les joints de porte ne se ferment pas correctement, et ce 24 heures sur 24, 365 jours par an.

Cuisiner de manière consciente de l’énergie

Cuisiner est probablement l’une des activités les plus courantes dans la cuisine. Pas étonnant que l’on puisse économiser beaucoup d’énergie. En particulier lors de la cuisson et du mijotage sur la cuisinière et dans le four, de petites erreurs peuvent entraîner une grande perte d’énergie. C’est ainsi que l’énergie précieuse peut être utilisée de manière optimale pour la cuisson et la pâtisserie.

Le préchauffage est la clé d’une consommation d’énergie réduite, tant sur la plaque de cuisson que dans le four. Il n’est pas nécessaire de faire fonctionner le four ou la cuisinière jusqu’à la dernière minute de la cuisson. Même après avoir été éteints, les appareils modernes, en particulier, conservent la chaleur pendant un temps considérable. Cette astuce devrait être utilisée par les économiseurs d’énergie dans la cuisine.

Pour la cuisinière, cela signifie d’abord chauffer à pleine puissance, puis réduire rapidement l’alimentation en énergie et éteindre complètement la cuisinière environ cinq minutes avant la fin du temps de cuisson estimé. La chaleur résiduelle que le cuiseur émet alors est facilement suffisante pour amener tous les plats au résultat de cuisson souhaité. Les ustensiles de cuisine de haute qualité offrent un support optimal pour une cuisson économe en énergie sur la cuisinière. Il s’agit avant tout de casseroles bien revêtues en téflon ou en céramique, qui répartissent particulièrement bien la chaleur et permettent ainsi d’obtenir un résultat rapide et régulier. Avec des couvercles bien ajustés, la chaleur est conservée le plus longtemps possible. L’idéal est de disposer de récipients de cuisson parfaitement adaptés à la taille des plaques chauffantes. Cela signifie qu’aucune énergie précieuse n’est gaspillée pendant la cuisson.

Dans le four, les choses se ressemblent. Ici, la chaleur de l’air circulant présente un potentiel d’économie particulier car cette fonction amène le four à la température de fonctionnement souhaitée particulièrement rapidement et la répartit uniformément dans tout le four. Cela signifie que les aliments préparés et les produits de boulangerie bénéficient de la même manière de la chaleur générée à chaque point du four. L’appareil peut être éteint environ 15 minutes avant la fin prévue du temps de cuisson. Lorsque la porte du four est fermée, la chaleur résiduelle est encore suffisante pour obtenir le résultat souhaité. La condition préalable à ce conseil économique est un bon joint de porte qui empêche la précieuse chaleur de s’échapper de l’intérieur du four, même pendant la cuisson ou la pâtisserie.

Autre conseil pour le four : préchauffer, c’est chauffer ! Il y a très peu d’aliments et de denrées alimentaires pour lesquels un four préchauffé est réellement utile pour un bon résultat. Quelques produits de boulangerie comme le gâteau éponge ou la pâte feuilletée sont l’exception. Néanmoins, de nombreuses recettes nécessitent le préchauffage du four. Si vous voulez économiser de l’argent, vous pouvez vous en passer en toute confiance tout en profitant d’une bonne expérience culinaire.